boutique


STÉPHANE BLOK
« Les Fables de la joie »

Nouvelle publication chez Bernard Campiche Editeur.

DĂ©dicaces:

A la librairie Payot Ă  Lausanne
le vendredi 31 mars de 16h Ă  17h30

Au Salon du livre de Genève 2017
le vendredi 28 avril de 14h Ă  17h
le samedi 29 avril de 14h Ă  19h
Stand Bernard Campiche C368

« Il se mit en route sans savoir où aller. Le ciel était blanc, tout était blanc, tout était silencieux, excepté le bruit de ses pas, feutrés par la suie. La région était faite de collines basses et de lits de ruisseaux desséchés. Il n’avait aucun souvenir d’être un jour venu ici et ne reconnaissait rien. Il partit tout droit, laissant des traces régulières derrière lui.»

Commander le livre

 

 

 


L’ALBUM EST EN VENTE EN LIGNE :  ACHETER


STÉPHANE BLOK / COMPLAINTES DE LA PLUIE QUI PASSE

Une année après Chants d’entre les immeubles (Les Hérétiques /2013), Stéphane Blok publie Complaintes de la pluie qui passe, une vision déclinée en six mouvements.

(…) Ainsi je suis un peu surpris, tombé de haut dans les décombres
Sur les débris ainsi je tombe du haut de la toute dernière pluie (…)


Pochettes :


Crédits :

Stéphane Blok : Écriture, composition, arrangements (guitare, clavier)
Aurélien Chouzenoux : Composition, arrangements et mixage (clavier additionnel)
Denis Corboz : Bugle
Pek : Mastering
Jean-Pierre Fonjallaz : Photos, vidéo et webmastering
Nicolas Wintsch : Concept graphisme
Patricia MĂ©an : Administration
Edgar Cabrita : Communication

Cet album a été enregistré et mixé au studio Les Hérétiques à Lausanne,
et au studio Lapsuspresents à Bruxelles, entre décembre 2013 et avril 2014



BLOK – FRANCIOLI / BOUM


Pochettes :


Crédits:

LĂ©on Francioli : contrebasse, piano, harmonium
Stéphane Blok : guitares, voix, ampleur
Eleonora de Souza : voix
Daniel Bourquin : saxophone (N° 04)
Moreno Antognini : programmation, mixage (N° 05
)
Stephan Montangero : percussions (N° 05)
Bernard Amaudruz, Studio Artefax, Lausanne
 : Mastering
Forget me not, Paris
 : Pochette et graphisme
Jp Fonjallaz, atelier Poussiere.net : photos et webmaster



STÉPHANE BLOK / CHANTS D’ENTRE LES IMMEUBLES


Pochettes :


Crédits :

Stéphane Blok : Ecriture, composition, interprétation (guitare, piano)
Aurélien Chouzenoux : Arrangements et mixage, claviers additionnels
Denis Corboz : Bugle et trompette
Antoine Petroff : Mixage et mastering
Jean-Pierre Fonjallaz : Photos, vidéo et webmastering
Nicolas Wintsch : Graphisme
Patricia MĂ©an : Administration
Edgar Cabrita : Communication


« CHANTS D’ENTRE LES IMMEUBLES » (LES HÉRÉTIQUES)

Depuis 1988 que Stéphane Blok nous promène. En drôle d’animal atypique, il se déguise au fil de ces années de carrière prolifique, caractérisées par une frappante cohérence, en chanteur,
auteur de chants choraux, musicien de théâtre, compositeur ; il touche au film, au théâtre, à la production et à l’improvisation, avec la fraîcheur d’un bâtisseur avide. Avec le nouveau projet solo
« Chants d’Entre les Immeubles », l’artiste, issu de la chanson, semble frôler l’apogée de sa liberté. Liberté qu’il étire tant dans l’exploration de nouveaux modes de diffusion (hors maisons de distribution) que jusqu’à la métamorphose de sa guitare à laquelle, artisan patient, il ôte tous ses frets jusqu’à obtenir le son glissant caractéristique qu’il recherche. Depuis ses dernières créations bicéphales avec Léon Francioli (« Boum ! » et « La Grande Eau »), on attendait son nouveau tour, sa nouvelle lubie. La voici, après environ deux années d’essais passées à apprivoiser l’instrument,
à développer une technique personnelle quêtant le son et les mots.
« Chants d’Entre les Immeubles » est un projet à tiroirs, appelé à évoluer et à s’enrichir, autour du concept d’un solo urbain live, faussement nonchalant car passionnément nourri, qui s’étoffe
en enregistrement avec des arrangements ciselés d’Aurélien Chouzenoux et la présence d’instruments additionnels tels que la trompette ou le bugle de Denis Corboz. Si certains auront du mal
à se faire à un propos poétique qui peut sembler abstrait, en regard de la chanson « classique », il serait dommage de se priver d’une invitation aussi franche à s’ouvrir au plaisir de la musique
ainsi qu’à reconquérir du temps pour l’écoute. Huit morceaux en composent le premier volet, pour un ensemble suave et lancinant à fleur de mots, tel un mode d’emploi pour entrer en
transe au milieu du bitume.

Nadine Mayoraz, La revue musicale suisse / 2013


Ce projet bénéficie du soutien de la Ville de Lausanne et de l’État de Vaud



Le Ciel identique, suivi de « Chants d’entre les immeubles » est la deuxième publication de StĂ©phane Blok chez Bernard Campiche Editeur



LA GALERIE PHOTOS & VIDEOS DES CHANTS D’ENTRE LES IMMEUBLES A DECOUVRIR ICI



TOUS LES ALBUMS DE STEPHANE BLOK SONT DISPONIBLES EN TELECHARGEMENT ICI